SHARE
ANTICOSTI
To translate this site quickly use GOOGLE
SHARELes photos et graphiques sont protégées par le droit d'auteur


Actions citoyennes

médias électroniques et reportages sur le dossier Anticosti

 

Revue de presse

Accueil

Beauté à protéger

Pétrole & Gaz

Oyez Citoyens

Actualités

 

Boutique photos

17 Février 2013 - Henry Aubin: The dirty truth about fracking

"I suspect that many people assume that the black gold is lying in underground pools as it is in Texas or the Middle East, just waiting to gush out by conventional, relatively uncontroversial, means. Yet the truth is that fracking would be the way to bring most — and possibly all — of Quebec’s oil to the surface. Oil has been found in two areas of Quebec, the Gaspé Peninsula (where it is known to have been found in three major places) and Anticosti Island. One of the two main companies exploring for oil here, Pétrolia, is contributing to the public’s misunderstanding." The Gazette ... suite

NON PAS VRAI ... on aurait jamais cru ça !!!!!!

25 juillet 2012 - La pétition Avaaz pour sauver Anticosti est en ligne ... merci de la partager dans vos réseaux !

NOUS DEVONS FAIRE CONNAÎTRE NOTRE OPINION À TOUS LES PARTIS POLITIQUES !

LIEN ACTIF - PÉTITION AVAAZ

L'île d'Anticosti est un joyau naturel située dans le golfe St-Laurent au Québec qu'on nomme la "Perle du St-Laurent" tant la splendeur de ses paysages est vertigineuse. Ses falaises immenses remplies de fossiles rares sont à couper le souffle !

On y retrouve une faune et une flore terrestres et aquatiques diversifiées dont plusieurs espèces menacées qui y trouvent refuge. Ses longs récifs font partie des dix zones d'importance écologique pour la croissance des espèces et la nourriture du golfe St-Laurent. Elle est donc d'une importance cruciale pour la vie de l'océan Atlantique.

Les pétrolières envahissent déjà ce patrimoine naturel mondial inestimable pour l’exploration de gaz et pétrole de schiste. Le peuple québécois a été dépossédé par ce qu'on appelle maintenant le "Vol du siècle" et des apparences de conflits d’intérêts.

Par principe de précaution, exigeons un moratoire immédiat pour éviter des dommages environnementaux irréversibles.

6 juillet 2012 - Anticosti - Nouvelles désastreuses

Suite à une rencontre* avec JUNEX  à la Municipalité d'Anticosti hier soir le 5 juillet 2012 à Port-Menier
 
Nous avons appris qu'il y aura 250 km de lever sismique a l'Île d'Anticosti cet été … oui 250 km. 
150 km nécessiteront de la coupe de bois sur une largeur de 3 mètres … oui 150 km.
 
La coupe se fera de façon manuelle et à l'aide d'une déchiquetteuse, le paillis reste au sol. Pour les levées, des trous seront forés a tout les 60 mètres a une profondeur de 8 mètres. Le matériel de captation sera transporté sur les lieux par hélicoptère en "respectant l'espace aérien de Pygargue a tête blanche". (Ah ouais grosses mesures de protection de l'environnement!).
 
TOUS LES 60 MÈTRES UN TROU DE 8 MÈTRES ... après ce sera le coulage des puits verticaux / horizontaux et la pose de la tête de puits ? Avec une petite fracturation hydraulique avec ça ?? La phase exploratoire est aussi dangereuse en schiste (gaz et pétrole) que la phase exploitation. Voir ici l'exploration de Pétrolia prise à l'été 2011 avec les beaux bassins d'eau toxique contenant des métaux lourds et laissés à découvert. http://www.ile-anticosti.ca/03.htm 
La compagnie n'avait pas pensé a offrir des emplois au gens du village mais va faire savoir a la municipalité le genre de poste qui pourrait être disponible (bucherons, signaleurs ,tireurs de ligne). Il est prévu d'y avoir de 30 a 70 employés pour une période d'un mois et demi. Logés en grande majorité dans les camps de la SEPAQ et ainsi qu'au camp forestier de PFA.

* à noter que la rencontre a été annoncée aux citoyens d'Anticosti seulement quelques heures avant. De plus, cette décision de raser 150 km de forêt ne repose sur aucune étude environnementale et sans qu'un débat publique n'aie eu lieu.

source : Non au Pétrole au Québec

18 janvier 2012 - Pétition officielle contre la "Fracturation Hydraulique"

Une pétition intitiée par le groupe citoyen de la Gaspésie « Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé » concernant le pétrole de schiste et la fracturation hydraulique. Une pétition qui aidera grandement Anticosti aussi puisqu'il s'agit aussi de pétrole des chiste et de fracturation sur Anticosti (dommage que personne n'aie pensé à l'inclure dans cette pétition mais bon ...). SIGNER MASSIVEMENT et PASSER LE MOT !

Cliquer ici pour signer (jusqu'au 17 avril 2012) - Pétition : Demande de moratoire sur l'utilisation de la fracturation hydraulique

Texte de la pétition :

CONSIDÉRANT QUE la compagnie Pétrolia a annoncé son intention d’utiliser la fracturation hydraulique, la même méthode que celle utilisée pour l’extraction du gaz de schiste – pour la production de pétrole dans ses puits Haldimand et Tar Point;

CONSIDÉRANT QUE la fracturation hydraulique est une technique de forage risquée quant à la possibilité de contamination de la nappe phréatique, des sources d’alimentation d’eau potable, des lacs et des rivières du grand Gaspé ainsi que les eaux de la baie de Gaspé;

CONSIDÉRANT QUE cette technique soulève de vives inquiétudes chez  les citoyennes et citoyens relativement aux risques associés pouvant affecter leur qualité de vie;

CONSIDÉRANT QUE le conseil municipal de la Ville de Gaspé s’est prononcé en faveur d’un modèle de développement de l’industrie des hydrocarbures qui préconise la protection de l’environnement, notamment en ce qui a trait à la qualité de l’eau;

CONSIDÉRANT QU’en vertu du principe de précaution, l’absence de certitude scientifique ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l’adoption de mesures effectives visant à prévenir une dégradation de l’environnement;
En conséquence, nous, soussignés, demandons que le gouvernement ordonne un moratoire complet sur l’utilisation de la fracturation hydraulique et qu’il n’octroie aucun permis autorisant des essais ou l’utilisation de cette technique de forage sur la totalité du territoire québécois, tant pour le pétrole que pour le gaz de schiste, et ce, en vertu du principe de précaution et au nom des générations futures.

8 décembre 2011 - Très bonne nouvelle !

La CSN réclame un moratoire immédiat et complet sur les projets d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures en cours ou à venir à l'île d'Anticosti, dans le golfe Saint-Laurent et en Gaspésie.

Exploration et exploitation des hydrocarbures à l'île d'Anticosti, dans le golfe du Saint-Laurent et en Gaspésie

La CSN exige un moratoire immédiat et complet

QUÉBEC, le 8 déc. 2011 /CNW Telbec/ - La CSN réclame un moratoire immédiat et complet sur les projets d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures en cours ou à venir à l'île d'Anticosti, dans le golfe Saint-Laurent et en Gaspésie. Réunis en conseil confédéral à Québec jusqu'au 9 décembre, les délégués-es exigent que le gouvernement s'assure de mesurer tous les impacts sociaux et les risques environnementaux de ces projets avant de permettre l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans ces régions. La CSN demande aussi au gouvernement de procéder à une véritable consultation publique, et ce, particulièrement dans les régions où l'on prévoit déployer les projets.

La décision de la CSN vient en appui au Conseil central de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine-CSN (CCGIM-CSN), à celui de la Côte-Nord et à celui du bas Saint-Laurent qui se mobilisent présentement pour protéger leurs ressources naturelles, leurs territoires et leurs milieux de vie. Nous sommes pour le développement économique, mais pas à n'importe quel prix et pas n'importe quel développement ont déclaré les présidents des trois conseils centraux, Éric Boulay, Nancy Legendre et Guillaume Tremblay.

L'annonce du groupe Pétrolia, le mois dernier, d'un possible recours à la fracturation hydraulique si le rendement du gisement Haldimand ne s'avérait pas suffisant montre bien la détermination de ces entreprises et les risques auxquels elles nous exposent. Nous ne sommes pas dupes, nos régions ne sont pas des laboratoires de recherche pour l'essai de technologies dont les effets ne sont pas tous documentés, comme le recours à la fracturation hydraulique.

Pour la CSN, trop d'incertitudes entourent les projets d'exploration et d'exploitation présentement en cours. L'absence d'études sérieuses permettant d'avoir des garanties quant à la protection des milieux de vie démontre l'urgence d'instaurer un moratoire. D'autant plus que les impacts que peuvent avoir ces projets sur l'environnement, dont les effets des déversements pétroliers en mer, sont bien connus.

Les régions de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine ne doivent pas « servir de laboratoire, et les recherches qui y sont menées ne doivent pas ouvrir la porte, sur l'ensemble du Québec, à une technique d'exploitation dont les dommages environnementaux et sociaux sont lourds de conséquences », à déclaré Pierre Patry, trésorier de la CSN et responsable politique pour les questions environnementales.

Renseignements :
Source : CSN
Renseignements :
Noémi Desrochers, Information - CSN
Cellulaire : 514 216-1825; bureau : 514 598-2162

18 novembre 2011

Deuxième évaluation environnementale stratégique en milieu marin - Prolongation de la période de consultation publique

QUÉBEC, le 18 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Afin de favoriser la participation de la population, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, M. Clément Gignac, annonce la prolongation, jusqu'au 16 janvier 2012, du processus de consultation en ligne de l'évaluation environnementale stratégique sur la mise en valeur durable des hydrocarbures en milieu marin (EES2). Le territoire étudié dans le cadre de cette EES englobe les bassins de la baie des Chaleurs, d'Anticosti et de Madeleine. Voir la suite ...

 

 

ENGLISH

Site to come, under construction



 

 


Carricature de Non au Pétrole et au Gaz
Vous avez dit 0.10$ l'hectar?
Seulement ça pour polluer notre eau! Si au moins c'était en billets canadian tire!

31 juillet 2012

Projets pétroliers - Moratoire réclamé à Anticosti
Le Devoir

Des citoyens ont lancé une pétition exigeant une étude indépendante sur les risques écologiques

Inquiets de voir les pétrolières s’activer de plus en plus sur l’île d’Anticosti, des citoyens pressent le gouvernement d’imposer un moratoire sur la recherche d’or noir dans ce territoire considéré comme un « joyau naturel » par l’État québécois. Selon eux, il faut d’abord mener une étude indépendante afin d’évaluer les risques environnementaux que pose cette industrie pour la plus grande île de la province. Ils ont d’ailleurs lancé une pétition en ce sens vendredi. Elle avait recueilli plus de 4800 signatures hier soir. « Il est urgent que nous décidions collectivement de l’exploitation de nos ressources et de notre avenir énergétique. Il faut exiger du gouvernement et des partis politiques la tenue d’un moratoire sur le dossier des hydrocarbures sur l’île d’Anticosti », a lancé hier Marie-Hélène Parant, à l’origine de la pétition diffusée sur le site avaaz.org, une plateforme internationale consacrée à ce genre de démarches.

17 juillet 2012

Île d’Anticosti - Junex lance ses activités d’exploration pétrolière
Le Devoir

Junex a commencé à déboiser des secteurs de l’île... Junex a commencé à déboiser des secteurs de l’île d’Anticosti, ce qui permettra à l’entreprise de Québec de lancer ses activités d’exploration pétrolière sur le territoire. Dans un communiqué publié hier, Junex a annoncé avoir obtenu «toutes les approbations gouvernementales permettant l’acquisition de nouvelles données sismiques» dans l’île située au milieu du golfe du Saint-Laurent.

suite

23 novembre 2011

Ressources naturelles - Le gouvernement accusé du «vol du siècle» lien sur Le Devoir

Daniel Breton montre du doigt la vente, effectuée en 2008, des permis d'exploration que possédait la société d'État sur l'île d'Anticosti à Pétrolia pour un montant inconnu.

 

L'acteur Ethan Hawke contre les forages
lien sur La Presse

Le comédien américain Ethan Hawke s'invite dans le débat sur les forages pétroliers et gaziers dans le golfe du Saint-Laurent. Propriétaire d'une maison en Nouvelle-Écosse, il s'oppose au projet de forage exploratoire de Corridor Resources, à mi-chemin entre Terre-Neuve et les Îles-de-la-Madeleine, qui pourrait signifier la naissance d'une nouvelle industrie dans la région. La Presse l'a interviewé.

22 novembre 2011

-Montréal, aujourd'hui au HEC, sur les redevances et la participation de l'état: Lien sur CyberPresse

-Montréal, demain, 18:00 heures, Marc Durand, géologue contre la fracturation, conférencier à l'UQAM:

-Québec, "Québec Exploration 2011" et le projet de loi 14:

-Saint-Camille n'est toujours pas rassurée: Lien sur LaPresse Affaires

-Mont Saint-Hilaire, "Pensez-y même pas" dit Steeve (opinion): Lien sur Montreal Gazette



 

 

     
SHARE